•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exposition de design «D-Day» Centre Pompidou, 2005.

Mon envie était de traduire une pensée de design un peu oblique; un design qui n’est pas dans l’obsession de la forme maîtrisée, lisse et industrielle; un design qui permet l’accident humain, une élégance avec des aspérités. D’où le choix d’une typographie qui fait aujourd’hui partie des standards du design – la Din –, mais traitée dans des grands titres en fluo et au pochoir avec des bords nets, et aussi des bords flous, résultat de l’imprécision du bombage. Chaque titre était entouré par des textes de proportions différentes, en noir et blanc. L’ensemble formait des nuages de grands titres vert fluo qui laissaient place à «l’accident artisanal», à l’irrégularité.