de l'interrogation artistique à l'exclamation populaire

Le 1% artistique pour le Centre National des Arts du Cirque à Châlons-en-Champagne posait la question de faire vivre ce bâtiment la nuit, de pouvoir donner un signal visible au-delà: usagers de la pénétrante, piétons sur le chemin de halages le long du canal de la Marne.

«Le soir, le CNAC émet des signes. D’abord abstraits, ils forment progressivement une question: «Quel cirque?» puis se transforme en exclamation: «Quel cirque!». Tous les jours cette école contemporaine du cirque interroge son sujet «Quel cirque?». L’essence même d’un lieu qui réinvente quotidiennement les pratiques, les approches, les contours de son art. Cette interrogation n’est pas séparée du plaisir du spectacle vivant, de la tradition populaire du cirque, du mouvement entre équilibre et chute des corps qui bougent sautillent, pulsent... mais «Quel cirque!».